Archives pour la catégorie chanson nostalgie

les chansons tristes que ma grand mère me chantait, et les chansons de l’époque de mes parents

A l’époque où ma grand’mère est née à la fin du 19e siècle, les

chansons étaient souvent tragiques, elles relataient la vie du moment

 

c’était des « chansons réalistes »

 

On chantait

 

 

 

la guerre

Cette chanson  antimilitariste a été écrite après la guerre de 1914,  je l’ai entendu pour la première fois chantée par mon père, qui avait perdu son père des suites de cette guerre : ses poumons étaient brûlés par les gaz.
,

 

15 Miniature e

chansons historiques de france 60 : La butte rouge 1923  


1°) les femmes délaissées avec un enfant :

Mon fils, j’viens d’apprendre par un gars de chez nous

Qu’à Paris, tu f’sais pas mal de conquêtes…….

………………………….

Pense à ta maman, ta bonne vieille maman,

Qui a tant pleuré si souvent en cachette

Tu m’interrogeais, souviens toi, mon gars,

Je te répondais, c’n'est qu’un mal de tête,

Je n’voulais pas qu’tu saches que j’étais une fille mère

Un homme m’a promis les plus doux serments

Il m’abandonna quand il fut ton père

T’es qu’un ouvrier, pense à ta maman

2°)Les femmes qui se prostituaient,       Miniature  Berthe SYLVA.« DuGRIS

 

« du gris que l’on prend dans ses doigt »:

Tu n’fumes pas! Oh ben t’en a de la chance,

C’est qu’la vie pour toi c’est du velours

Le tabac, c’est le baume de la souffrance,
Quand on fume, l’ fardeau est moins lourd.
…………………………………………..

Du gris que l’on prend dans ses doigts

Et qu’on roule
C’est fort, c’est âcre, comme du bois,
Ça vous saoule
C’est bon et ça vous laisse un goût
Presque louche
De sang, d’amour et de dégoût,
Dans la bouche

Monsieur le Docteur, c’est grave ma blessure?
Oui je comprends, il n’y a plus d’espoir
Le coupable, je n’en sais rien, je vous le jure
C’est le métier, la rue, le trottoir
Le coupable, ah je peux bien vous le dire
C’est les hommes avec leur amour
C’est le cœur qui se laisse séduire
La misère qui dure nuit et jour
Et puis je m’en fous, tenez, donnez-moi
Avant de mourir une dernière fois

 

L’hirondelle de faubourg

 

13 Miniature

L’HIRONDELLE DU FAUBOURG JACK LANTIER

………………………………. …………………………………………………………………………..

…………………………………

Le docteur reprit : Vous portez une médaille
C’est un cadeau, sans doute, de votre amant ?
Non c’est le souvenir de l’homme, du rien qui vaille
De l’homme sans coeur qui trompa ma maman !
Laissez moi lire : André, Marie-Thérèse
Mais je la reconnais cette médaille en argent
Et cette date : Avril quatre-vingt-treize !
Laissez-moi seul, je veux guérir cette enfant
Vous me regardez tous avec de grands yeux
C’est mon devoir de soigner les malheureux.

{Refrain:}
On l’appelle l’Hirondelle du Faubourg
Ce n’est qu’une pauvre fille d’amour
Née un jour de la saison printanière
D’une petite ouvrière
Comme les autres elle aurait bien tourné,
Si son père au lieu de l’abandonner
Avait su protéger de son aile,
L’Hirondelle

Le numéro treize toujours quarante de fièvre
Oui… ça ne va pas comme je l’avais espéré
Je vois la vie s’échapper de ses lèvres
Et rien à faire… rien… pour l’en empêcher !
Je suis un savant, j’en ai guéri des femmes
Mais c’est celle-là que j’aurais voulu sauver.
La voilà qui passe… écoute retiens ton âme
Je suis ton père ma fille bien-aimée…
Je ne suis pas fou… je suis un malheureux
Vous mes élèves, écoutez… je le veux.

REFRAIN

3° ) L’enfance malheureuse

 

             Miniature                                                                                                  

 

  BERTHE SYLVA – LES ROSES BLANCHES + LYRICS

 

 

 

6 Miniature

Berthe SYLVA « Viens, maman » 1931.  

3°) La mortalité infantile si répandue à cette époque, où la misère du peuple n’était pas un vain mot

 

7 Miniature

Berthe Sylva « Le petit ballon rouge » 1933.

 

 

4°) la vieillesse, la misère, le désarroi de la perte d’un seul compagnon « pataud »

 

 

    • OFFICIEL
  1. Mon vieux Pataud - Berthe Sylva

    Rouillé perclus courbé sur son bâton de chêne Quand Butaud l’braconnier dut r’noncer à l’affût Bien qu’on ne l’aimât guère vu 

 

 

Puis un peu plus tard, les chansons ont pris une autre tournure, c’était

l’époque de mes parents : les chansons d’amour fleurissaient avec les

chanteurs de charme tels que  TINO  ROSSI,  ANDRE CLAVEAU, 

JEAN SABLON  ETC……. La vie devenait plus douce……. mais la guerre

éclata…………..! !  UNE EPREUVE ENCORE…….. ET TOUJOURS, JUSQU’A

LA NUIT DES TEMPS. C’EST UN ETERNEL RECOMMENCEMENT.


j’ai toujours pensé que c’est ici, sur cette terre que nous vivons l’enfer.

 

 

10 Miniature

« Parlami d’amore Mariù » by Tino Rossi

Come sei bella più bella stasera mariú!
Splende un sorriso di stella negli occhi tuoi blu!
Anche se avverso il destino domani sarà
Oggi ti sono vicino, perche sospirar?
Non pensar! Parlami d’amore, mariù!
Tutta la mia vita sei tu!
Gli occhi tuoi belle brillano
Fiamme di sogno scintillano Dimmi che illusione non e
Dimmi che sei tutta per me!
Qui sul tuo cuor non soffro più
Parlami d’amore, mariù! Qui sul tuo cuor non soffro più
Parlami d’amore, mariù!

traduction
Comme tu es belle, la plus belle ce soi r, Mariu
Dans tes yeux bleus brille le sourire d’une étoile 
Bien qu’un néfaste destin aura lieu demain
Aujourd’hui, nous sommes proches, pourquoi être tristes ?
N’y pensons pas !

Parle- moi d’amour, Mariu
Toute ma vie, c’est toi!
Tes beaux yeux brillants
Flambent d’un rêve scintillant

Dis- moi que je ne rêve pas, et
Dis-moi que tu es toute à moi !
Et pour que mon cœur ne souffre plus
Parle-moi d’amour, Mariu

Et pour que mon cœur ne souffre plus
Parle-moi d’amour, Mariu

{ d’après Traduction réalisée par esmeralda76}

 

 

9 Miniature

« Tshi,tshi » Tino Rossi, film 1936. 



Miniature

André Claveau – Ah! c’qu’on s’aimait, 1941

 

 

14 Miniature

Andre Claveau cerisier rose et pommier blanc

En principe, ce sont les cerisiers qui sont blancs, et les pommiers qui sont roses, mais que ne ferait-on pas pour la rime.

 

Jean Sablon – Vous, Qui Passez Sans Me voir…

 

 

12 Miniature

JEAN SABLON – 1939 – J’ATTENDRAI + LYRICS

 


serge reggiani : « Sarah »- »Mafille »- »Il suffirait de presque rien »- »Mon petit garçon »- »les mensonges d’un père à son fils »

 

 

Serge Reggiani  avec ces  chansons nous révèle la beauté du théâtre chanté, la puissance d’une sorte d’opéra populaire :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Cette chanson « SARAH »  nous montre le véritable amour d’un homme qui ne s’arrête pas au paraitre, mais à la sincèrité de ses sentiments

 

 

Ici on ressent la peine d’un père qui voit sa fille prendre son autonomie. On entend les sanglots dans sa voix, sa peine est vraie, il la vit la chanson !…..C’est beau.
Cette chanson est interprétée avec beaucoup de sensibilié également par Isabelle Boulay.

 

10 Miniature

Serge REGGIANI « Il suffirait de presque rien »
Chanson pleine de bon sens, ce bon sens qu’on a un peu perdu aujourd’hui…..

 

 

Miniature ils

SERGE REGGIANI- Mon petit garcon

On voit dans cette chanson,  le désarroi d’un père  face à la solitude que lui  impose sa femme en désertant le foyer. Il souffre davantage de voir la détresse de son fils qui se sent abandonné par sa mère.

 

 

 

 Miniature
Chanson qui se voudrait réconfortante , mais qui finalement est plus désespérante que jamais,  par son refus de la réalité.
Cette chanson me rappelle ces quelques vers de Nicolas Peyrac dans sa chanson « et mon père » :
Et mon père venait de débarquer
Là où restait quelque humanité,
Là où les gens savent encore parler
De l’avenir… même s’ils sont fatigués.

 

 

 

 COMMENTEZ

 

 

 

C’EST LA RENTREE ! ! ! : Chansons enfantines et poème.

C’EST LA RENTREE ! ! : Chansons enfantines et poème

Posté dans 3 septembre, 2012 dans chansons nostalgie.

 

Je me demande si les parents modernes chantent encore des chansons à leurs enfants pour les endormir  et les rassurer, leur montrer qu’ils les aiment  ?  ou bien les autorisent-ils à regarder un dessin animé à la télévision avant de dormir ? cette seconde version me parait  beaucoup trop impersonnelle, ils ne s’impliquent pas assez  dans la vie de leurs petits, qui réclament leur présence. Ils peuvent aussi raconter une histoire. S’ils agissent ainsi, les enfants garderont de leurs parents d’inoubliables souvenirs, et surtout le sentiment  d’avoir été aimés, d’avoir vécu des moments de tendresse impérissables.

Je constate que dans la majorité des cas, les parents prouvent leur amour, en « mettant la main au porte-monnaie » en comblant l’enfant sur le plan matériel, c’est triste ! ou bien en le laissant faire ce qu’il désire : ce n’est pas ce que j’appelle de l’éducation ! c’est du gavage, dans le but d’avoir la paix. Les petits enfants d’aujourd’hui hurlent leur mécontentement, et leur tristesse dans les lieux publics, ils ne sont pas heureux et ils le crient : ils aimeraient bien vivre dans le calme, mais on les jette dans la fournaise de l’angoisse, dans la course de tous les jours, alors qu’ils aimeraient jouer tranquillement sans stress. Pour avoir une jeunesse sereine, il faut la plonger dans la sérénité, et je suis convaincue que toute la face du monde en serait changée.

Ces petits enfants ballotés par la vie, deviendront des adolescents à problèmes, toujours en quête de matériel, d’argent, de clinquant, ils  seront d’éternels inassouvis, ils rechercheront la facilité, l’argent facilement gagné. Dans la drogue et l’alcool, ils chercheront à oublier qu’ils sont malheureux. C’est l’escalade vers la délinquance, qu’on observe jour après jour.

« ET  LA  TENDRESSE  « BORDEL »  ? ? »

 

UN GRAND GARÇON

 

L’an passé, cela va sans dire,

J’étais petit; mais à présent

Que je sais compter, lire, écrire:

C’est bien certain que je suis grand.

Quand sur les genoux de ma mère

On me voyait souvent assis.

J’étais petit la chose est claire:

J’avais cinq ans, et j’en ai six.

Maintenant, je vais à l’école:

J’apprends chaque jour ma leçon.

Le sac qui pend à mon épaule

Dit que je suis un grand garçon.

Quand le maître parle, j’écoute.

Et je retiens ce qu’il me dit,

Il est content de moi, sans doute,

Car je vois bien qu’il me sourit.

 

 

  1. Vues 5 160 J'aime 7 Je n'aime pas 0 Commentaires 8
  2. Le petit homme arrivera t-il à s’endormir ??


Petit homme tu pleures,

J’connais ton chagrin,

Quelqu’un t’a cassé ta belle auto,

Va faut pas t’en faire,

Petit homme c’est l’heure de faire dodo


Ton ami Jean-Pierre, t’a gagné tes billes

Papa t’en rachètera bientôt

 

enfant036.gif

Va faut pas t’en faire,

petit homme c’est l’heure de faire dodo

 

 

T’as joué au soldat

t’as gagné la bataille

L’ennemi est décimé.

Assez de mitraille,

range ton canon,

Ce soir la guerre est terminée


La journée s’achève, plus de stratégie,

C’est l’heure où l’on couche les héros

L’heure des beaux rêves,

Petit homme, c’est l’heure de faire dodo

 

Quand tu s’ras un homme

Un homme pour de bon

Tu feras c’que tu voudras

Mais tu n’es en somme, qu’un tout petit garçon

Que le sommeil va prendre dans ses bras

Petit homme, c’est l’heure de faire dodo  .        
bebe204.gif    

 

 

 

 

 

Miniature

la revolte des joujoux LISETTE JAMBEL

 


On vient d’éteindre la lumière

Bébé succombe à son sommeil

Mais les joujoux très en colère

Dans leur placard tiennent conseil

 

Les joujoux font grève, ils en ont assez

D’être tracassés et fracassés

Le ballon qu’on crève

La poupée qu’on bat

Sont lassés des jeux et des combats

 

Le pompier n’a plus d’échelle                         ambulance006.gif

Le tambour est plein de trous

 

musique181.jpg

Le cheval n’a plus de selle        

Et l’auto n  ‘a plus de roue                                         

 

 

Mais ils se soulèvent

contre cet enfant

Il va voir comment on se défend

 

Le placard entrouvre sa porte

Ça grince un peu, ma fois tant pis

Et voilà que les joujoux sortent

Sautant sans bruit sur le tapis

 

Les joujoux discutent pour savoir comment

Ils vont préparer leurs armements

Pour mener la lutte un chef est nommé

C’est un vieil indien tout déplumé

 

Le pompier fourbit sa lance

Le tambour bat le rappel

Le cheval déjà s’élance

cheval003.gif
Le moment est solennel

 

Quittant leur cahute ils forment les rangs

Le mot d’ordre étant : « mort au tyran »

 

Le chef a dit marchons en ordre

Vers celui qui nous démolit

Pour le griffer et pour le mordre

Nous grimperons aux draps de lit                           

 

Mais l’enfant sommeille

Tendre et gracieux

Comme un chérubin tombé des cieux

Devant ces merveilles, les joujoux surpris


Se sont arrêtés tout
enfant087.gif attendris                                                          

winnie015.gif

Le pompier dit : « tout de même

Un bébé c’est bien gentil »

Le tambour dit : »moi je l’aime »  

 

 

coeur051.gif

Alors ils sont repartis

 

Quand l’enfant s’éveille

Vers huit heures un quart                                                                       

Les joujoux sont tous

Dans le placard !

 

Voici encore une jolie poésie 

 

 

 

  • Cette VIDEO est à visionner par les parents, uniquement :  ça pourrait donner des idées  imprudentes  aux enfants !

Thumbnail3:01

BEBE LILLYLES BETISES (avec les paroles)

J’ai tout mangé le chocolat J’ai tout bu le Cola Cola Et comme t’étais toujours pas là, j’ai tout vidé le Nutella J’ai tout démonté tes tableaux J …

Thumbnail2:03

Le doudou

Le doudou de Juliette C’est une chaussette Et celui de Grégoire C’est un vieux mouchoir Mais mon doudou à moi, je ne le montre pas.

 

 

 

  comptinesmaternelle

 

 


Thumbnail1:50

Les jours de la semaine

 

 

 

 LAISSEZ UN COMMENTAIRE

   

.C'EST LA RENTREE ! ! : Chansons enfantines et poème  dans chansons nostalgie FUX RSS

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1