Archive pour 21 septembre, 2013

VICTOR HUGO

VICTOR HUGO dans art images-victor-hugo1

L’homme et la femme

par Victor Hugo

 

Victor Hugo, le grand humaniste initié, écrivait, au sujet de l’homme et de la femme :

 

« L’homme est la plus élevée des créatures ; la femme est le plus sublime des idéaux.

Dieu a fait pour l’homme un trône ; pour la femme un autel. Le trône exalte ; l’autel sanctifie.

L’homme est le cerveau, la femme le coeur. Le cerveau fabrique la lumière ; le coeur produit l’Amour. La lumière féconde ; l’Amour ressuscite.

L’homme est fort par la raison ; la femme est invincible par les larmes. La raison convainc ; les larmes émeuvent.

L’homme est capable de tous les héroïsmes ; la femme de tous les martyres.

L’héroïsme ennoblit ; le martyre sublime.

L’homme a la suprématie ; la femme la préférence. La suprématie signifie la force ; la préférence représente le droit.

L’homme est un génie, la femme un ange. Le génie est incommensurable ; l’ange indéfinissable.

L’aspiration de l’homme, c’est la suprême gloire ; l’aspiration de la femme, c’est l’extrême vertu. La gloire fait tout ce qui est grand ; la vertu fait tout ce qui est divin.

L’homme est un Code ; la femme un Evangile. Le Code corrige ; l’Evangile parfait.

L’homme pense ; la femme songe. Penser, c’est avoir dans le crâne une larve ; songer, c’est avoir sur le front une auréole.

L’homme est un océan ; la femme est un lac. L’Océan a la perle qui orne ; le lac, la poésie qui éclaire.

L’homme est un aigle qui vole ; la femme est le rossignol qui chante. Voler, c’est dominer l’espace ; chanter, c’est conquérir l’Ame.

L’homme est un Temple ; la femme est le Sanctuaire. Devant le Temple nous nous découvrons ; devant le Sanctuaire nous nous agenouillons.

Enfin : l’homme est placé où finit la terre ; la femme où commence le ciel ».

 

 

images-victor-hugo-vieux dans LITTERATURE

 

 

♥♥

conclusion  non dite, de Victor Hugo :

L’homme et la femme ne sont pas égaux, ils sont

complémentaires- Il ne parle ici que des personnalités-

Il n’est pas question, ici,   des droits légaux qui sont

bien sûrs égaux pour la femme comme pour l’homme,

en vertu des droits de l’homme

.

 

Je pense , franchement , que Victor Hugo était convaincu de la

domination de l’homme sur la femme, bien qu’il reconnaisse que cette

dernière ait de sérieux atouts pour l’en empêcher. Cette façon de voir

me rappelle une chanson de Jean FERRAT en hommage à son chien

décédé : OURALOU ,

voici un passage de cette chanson :

.

« On voit souvent des souveraines
A la place des rois qui règnent
Rien qu’en posant leurs yeux dessus
Il faut se méfier du paraître
De nous deux qui était le maître
Nous ne l’avons jamais bien su  »

.

Il explique dans ces vers, que ce n’est pas toujours le dominant qui domine

♥♥

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Victor Hugo par Nadar.

Nom de naissance Victor Marie Hugo
Activités écrivain
romancier
poète
dramaturge
pamphlétaire
personnalité politique
dessinateur
Pair de France
sénateur
Naissance 26 février 1802
Maison natale de Victor Hugo Besançon, Drapeau de la France France
Décès 22 mai 1885 (à 83 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Langue d’écriture français
Mouvement romantisme
Genres théâtre
poésie
roman
pamphlet
Distinctions * Élu à l’Académie française

Œuvres principales

Signature

Signature de Victor Hugo

 

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1