Archive pour 4 septembre, 2013

Au Vietnam, « l’agent orange » tue encore

Après avoir largement  utilisé des armes terribles, l »AMERIQUE se paye Le luxe de faire la morale aux autres Etats, à qui d’ailleurs, elle a vendu le « Sarin »

Le grand mensonge des « guerres propres »

Au Vietnam,  » l’agent orange « tue encore

par Schofield Coryell, mars 2002

Aperçu

Trente ans après, « les conséquences de la guerre chimique menée par les Etats-Unis sont toujours et partout visibles », explique Mme Nguyen Xuân Phuong, une Vietnamienne d’une cinquantaine d’années, responsable en France d’un projet d’aide aux enfants victimes des produits toxiques largués sur les forêts et les champs du Vietnam. on voit encore dans les rues des villes et dans les campagnes des gens mutilés – sans jambes, sans bras, aveugles, des corps tordus. Ces problèmes sont en grande partie liés aux défoliants utilisés dans les opérations militaires souvent qualifiées de « plus grande guerre écologique de l’histoire de l’humanité ».

Le but stratégique de ces opérations de « défoliage » était de priver les guérillas vietnamiennes de leurs sources de nourriture et de protéger les envahisseurs américains contre leurs attaques. C’est la raison pour laquelle les énormes épandages de ces poisons ont été concentrés dans les zones autour des bases américaines et des aérodromes ainsi qu’à proximité des routes terrestres et fluviales. Une des cibles principales a été la fameuse piste Hô Chi Minh par laquelle munitions et armes ont été régulièrement acheminées du nord vers le sud du Vietnam.

En octobre 1980, une commission officielle a été créée à Hô Chi Minh-Ville (ex-Saïgon) pour en étudier les conséquences. Elle a pu identifier toute une série de maladies et de symptômes provoqués par ces herbicides qui détruisent des plantes mais aussi la vie et la santé des habitants, en provoquant cancer des poumons et de la prostate, maladies de la peau, du cerveau et des systèmes nerveux, respiratoire et circulatoire, cécité, diverses anomalies à la naissance… Selon la Croix-Rouge vietnamienne, beaucoup de ces maux sont dus à l’action chimique du défoliant, appelé l’« agent orange » parce que l’armée américaine l’avait stocké dans des tonneaux marqués d’orange. Ses effets destructeurs viennent en grande partie de son composant principal, la dioxine, l’un des produits toxiques les plus puissants, qui perturbe (…)

 La guerre du Vietnam

Napalm & Agent Orange

Riverboat US tir napalm dans la forêt

Tableau

Napalm Les troupes américaines ont utilisé une substance connue sous le napalm d’environ 1965 à 1972 dans la guerre du Vietnam; napalm est un mélange de plastique polystyrène, de benzène d’hydrocarbures, et d’essence. Ce mélange crée une substance gélatineuse qui, une fois allumée, colle à pratiquement n’importe quoi et brûle jusqu’à dix minutes. Les effets du napalm sur le corps humain sont insupportablement douloureux et presque toujours causent la mort parmi ses victimes. «Le napalm est la douleur la plus terrible que vous pouvez imaginer », a déclaré Kim Phuc une survivante d’un attentat à la bombe au napalm. « L’eau bout à 212 ° C. Napalm génère des températures de 1500 ° C à 2200 ° C. « Kim Phúc subit des brûlures au troisième degré à des parties de son corps. Elle était l’un des  survivants de ces mesures extrêmes   Napalm a d’abord été utilisés dans des lance-flammes pour les troupes terrestres américaines, ils ont brûlé des sections de forêts et de buissons dans l’espoir d’éliminer tous les combattants de la guérilla de l’ennemi. Plus tard dans la guerre, des bombardiers B-52 ont commencé à tomber des bombes au napalm et autres engins explosifs incendiaires. Les Raids aériens qui  utilisaient le napalm étaient beaucoup plus dévastateur que les lance-flammes; une seule bombe était capable de détruire des zones jusqu’à 2500 mètres carrés. Pendant toute la durée de la guerre, 1965 – 1973, huit millions de tonnes de bombes ont été larguées sur le Vietnam, ce qui était plus de trois fois la quantité utilisée dans la Seconde Guerre mondiale.
Agent Orange
Agent Orange est un herbicide chimique toxique qui a été utilisé depuis environ 1965 – 1970 dans la guerre du Vietnam. Il était l’un des principaux mélanges utilisés lors de l’opération Ranch Hand. Opération Ranch Hand visait à priver les agriculteurs vietnamiens et les combattants de la guérilla, de la nourriture et d’ une eau propre, dans l’espoir qu’ils déménageraient vers des zones plus fortement contrôlées par les États-Unis . A la fin de l’opération  plus de vingt millions de litres d’herbicides et de défoliants ont été pulvérisés sur les forêts et les champs .     L’ Agent Orange est cinquante fois plus concentrés que les herbicides agricoles normales; cette intensité extrême  détruit complètement toutes les plantes de la région. Agent Orange a non seulement eu des effets dévastateurs sur l’agriculture, mais aussi sur les personnes et les animaux. La Croix-Rouge vietnamienne a enregistré plus de 4,8 millions de morts et 400.000 enfants nés avec des malformations congénitales dues à l’exposition à l’agent Orange.

Agent Orange a été déclaré, par la suite, d’être en violation du contrat de Genève. Les troupes américaines ont cessé progressivement l’utilisation de l’agent Orange et d’autres herbicides nocifs.

 

♥♥

Avec toutes les guerres qu’ils ont déclarées, les

Américains, feraient mieux de faire leur « Mea-culpa »

plutôt que de faire la morale aux autres Nations.

 

D’une façon générale il n’existe pas de

 

« GUERRES PROPRES » Quand on a commis des

horreurs est-ce qu’il est bien utile de demander pardon

après coup ? ?  ♥♥

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1