LA BIBLE PARLE ………

Le temps de détresse – Les 7 derniers fléaux PDF Imprimer Envoyer
Écrit par E.G.W
Les 7 derniers fléaux

Les 7 derniers fléaux

Dès que Jésus n’intercédera plus dans le sanctuaire, le vin de la colère de Dieu, dont sont menacés
les adorateurs de la bête et de son image et ceux qui reçoivent sa
marque (voir Apocalyse 14.9, 10 ) leur sera versé.
Les plaies dont souffrit l’Égypte quand Dieu était sur le point d’en faire sortir Son peuple étaient
de même nature que celles, plus terribles et plus universelles,
qui fondront sur le monde avant la délivrance finale du peuple de Dieu.

Un ulcère malin

Le voyant de Patmos en parle en ces termes : « Un ulcère malin et douloureux frappa les hommes
qui avaient la marque de la bête, et qui adoraient son image. »

La mer changé en sang

« Et [la mer] devint du sang, comme celui d’un mort; et tout être vivant mourut, tout ce qui était dans
la mer. » « Les fleuves et les sources des eaux… devinrent
du sang. » Quelque terribles que soient ces fléaux, ils sont justifiés. L’ange de Dieu fait cette
proclamation : « Tu es juste,… tu es saint, parce que tu as exercé
ce jugement. Car ils ont versé le sang des saints et des prophètes, et tu leur as donné du sang
à boire : ils en sont dignes. » ( Apocalypse 16.2-6, 8, 9 ) « En condamnant
à mort le peuple de Dieu, ils se sont rendus coupables de son sang aussi réellement que
s’ils l’avaient versé. C’est ainsi que Jésus déclare aux Juifs de son temps
qu’ils sont coupables du sang de tous les justes mis à mort depuis celui d’Abel jusqu’alors,
puisqu’ils étaient animés du même esprit, et qu’ils se préparaient à
imiter les meurtriers des prophètes.

brûlés par une grande chaleur

LA       BIBLE       PARLE ......... dans religion 0604017_thumb_thumb

Dans la plaie suivante, le pouvoir est donné au soleil « de brûler les hommes par le feu;

et les hommes furent brûlés par une grande chaleur »

( Apocalypse 16.2-6, 8, 9 ). Les prophètes décrivent ainsi la condition de la terre en ce temps

redoutable : « La terre est attristée;… parce que la moisson des

champs est perdue… Tous les arbres des champs sont flétris… la joie a cessé parmi les fils de l’homme!

» « Les semences ont séché sous les mottes,

les greniers sont vides, les magasins sont en ruines… Comme les bêtes gémissent ! Les troupeaux

de boeufs sont consternés, parce qu’ils sont sans pâturage…

Les torrents sont à sec, et le feu a dévoré les plaines du désert. » « Les chants du palais seront

des gémissements, dit le Seigneur, l’Éternel; on jettera partout en

silence une multitude de cadavres. » ( Joël 1.10-12, 17-20; Amos 8.3 )

Ces plaies ne seront pas universelles, autrement les habitants de la terre périraient tous.
Elles compteront toutefois parmi les plus terribles qui aient frappé les mortels.
Tous les fléaux dont les hommes ont souffert avant la fin du temps de grâce ont été mélangés
de miséricorde. Le sang de Jésus offert en leur faveur a toujours
préservé les méchants du juste salaire de leur iniquité; mais sous les plaies finales, la colère
de Dieu sera versée sans pitié.
En ce jour-là, des multitudes chercheront l’abri de la miséricorde divine qu’elles ont si longtemps
méprisée. « Les jours viennent, dit le Seigneur, l’Éternel,
ou j’enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain, et la soif de l’eau, mais la faim
et la soif d’entendre les paroles de l’Éternel. Ils seront alors errants
d’une mer à l’autre, du septentrion à l’orient, ils iront çà et là pour chercher la parole de l’Éternel,
et ils ne la trouveront pas. » ( Amos 8.11-12 )

Les fidèles ne sont pas à l’abri de la souffrance

Le peuple de Dieu ne sera pas à l’abri de la souffrance; mais bien que persécuté et angoissé,
dénué de tout et privé d’aliments, il ne sera pas abandonné.
0606202_thumb dans religion

Le Dieu qui, a pris soin d’Élie ne négligera pas un seul de Ses enfants. Celui

qui compte les cheveux de leur tête prendra

soin d’eux, et au temps de la famine ils seront rassasiés. Tandis que les

méchants seront victimes de la faim et des épidémies,

les anges protégeront les justes et pourvoiront à leurs besoins.

À celui qui marche dans la justice, « du pain [lui] sera donné,

de l’eau [lui] sera assurée ». « Les malheureux et les indigents cherchent

de l’eau, et il n’y en a point; leur langue est desséchée

par la soif. Moi, l’Éternel, je les exaucerai; moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas. »

( Ésaïe 33.16; 41.17 )

« Le figuier ne fleurira pas, la vigne ne produira rien, le fruit de l’olivier manquera, les champs
ne donneront pas de nourriture; les brebis disparaîtront du pâturage, et il n’y aura plus de boeufs
dans les étables.
Toutefois, je veux me réjouir
en l’Éternel, je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut. » ( Habakuk 3.17, 18 )
« L’Éternel est celui qui te garde, l’Éternel est ton ombre à ta main droite.
Pendant le jour le soleil ne te frappera point,
ni la lune pendant la nuit. L’Éternel te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
» ( Psaumes 121.5-7 ) « C’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages.
Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes;
sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche
qui vole de jour, ni la peste qui marche dans les ténèbres, ni la contagion qui frappe en plein midi.
Que mille tombent à ton côté,et dix mille à ta droite, tu ne seras pas atteint de tes yeux seulement
tu regarderas, et tu verras la rétribution des méchants.
Car tu es mon refuge,
ô Éternel! Tu fais du Très-Haut ta retraite. Aucun malheur ne t’arrivera, aucun fléau n’approchera
de ta tente. Car il ordonneraà ses anges de te garder dans toutes tes voies. » ( Psaumes 91.3-11 )
0603068_thumb

Cependant, à vues humaines, le peuple de Dieu est alors sur le point, comme les martyrs,

de sceller son témoignage de son sang. Il commencera à craindreque Dieu ne l’abandonne

à la fureur de ses ennemis.

Ce sera un temps de détresse et d’angoisse.

Jour et nuit, il criera à Dieu et implorera la délivrance.

Les méchants triompheront et demanderont en se moquant : Où est maintenant votre foi ?

Si vous êtes réellement le peuple de Dieu, pourquoi ne vous délivre-t-il pas

de nos mains? Mais les saints se souviendront de Jésus mourant sur le Calvaire, alors que

des sacrificateurs et des principaux disaient dédaigneusement :

« Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même! S’il est roi d’Israël, qu’il descende de la croix,

et nous croirons en lui. »( Matthieu 27.42 ) Tous les saints, comme Jacob, lutteront alors avec Dieu.

La pâleur de leurs traits révélera leur combat intérieur.

Néanmoins, ils ne suspendront pas leurs ferventes intercessions.

 

♥♥ A bien étudier nos sociétés, on constate que les

prophéties de la BIBLE s’avèrent malheureusement

exactes parmi les fléaux cités on reconnait les guerres,

la famine, les catastrophes naturelles (tempêtes, tornades

tsunami, le réchauffement de la terre, le soleil trop ardent

qui brûle les champs jusqu’à les rendre stériles ), les

catastrophes chimiques, nucléaires (pollution),

les épidémies.

Par ses  erreurs de jugement, comme

par sa cupidité, l’homme a programmé sa disparition !!

  » qui trop embrasse, mal étreint «  : celui qui veut trop

n’obtient rien ♥♥

l

 

0605113

 

 


Un commentaire

  1. souvenirs19 dit :

    De tous Temps des initiés ont prévenus les hommes
    Eviter les chemins du Mal
    ou punitions pleuvront sur vous
    Plus il y a de diplômés
    moins il y a de sensés…

    Bonne journée Coline
    amicalement, Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

Répondre

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1