Archive pour 13 septembre, 2012

serge reggiani : « Sarah »- »Mafille »- »Il suffirait de presque rien »- »Mon petit garçon »- »les mensonges d’un père à son fils »

 

 

Serge Reggiani  avec ces  chansons nous révèle la beauté du théâtre chanté, la puissance d’une sorte d’opéra populaire :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Cette chanson « SARAH »  nous montre le véritable amour d’un homme qui ne s’arrête pas au paraitre, mais à la sincèrité de ses sentiments

 

 

Ici on ressent la peine d’un père qui voit sa fille prendre son autonomie. On entend les sanglots dans sa voix, sa peine est vraie, il la vit la chanson !…..C’est beau.
Cette chanson est interprétée avec beaucoup de sensibilié également par Isabelle Boulay.

 

10 Miniature

Serge REGGIANI « Il suffirait de presque rien »
Chanson pleine de bon sens, ce bon sens qu’on a un peu perdu aujourd’hui…..

 

 

Miniature ils

SERGE REGGIANI- Mon petit garcon

On voit dans cette chanson,  le désarroi d’un père  face à la solitude que lui  impose sa femme en désertant le foyer. Il souffre davantage de voir la détresse de son fils qui se sent abandonné par sa mère.

 

 

 

 Miniature
Chanson qui se voudrait réconfortante , mais qui finalement est plus désespérante que jamais,  par son refus de la réalité.
Cette chanson me rappelle ces quelques vers de Nicolas Peyrac dans sa chanson « et mon père » :
Et mon père venait de débarquer
Là où restait quelque humanité,
Là où les gens savent encore parler
De l’avenir… même s’ils sont fatigués.

 

 

 

 COMMENTEZ

 

 

 

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1