Archive pour août, 2012

HOMERE était-il l’auteur de l’ILIADE ET L’ODYSSEE

(source wikipédia)

Homère

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait d’Homère du « type d’Épiménide », d’après une copie romaine d’un original grec du Ve siècle av. J.-C. conservé à la Glyptothèque de Munich (Inv. 273)

Données clés
Nom de naissance Ὅμηρος
Activités Aède
Naissance VIIIe siècle av. J.-C. (?)
Grèce antique (?)
Langue d’écriture Grec ancien (dialecte homérique)
Genres Poésie épique

Œuvres principales

HOMERE était-il l'auteur de l'ILIADE ET L'ODYSSEE dans LITTERATURE 220px-Jean_Auguste_Dominique_Ingres%2C_Apotheosis_of_Homer%2C_1827

magnify-clip dans LITTERATURE

Ingres, L’Apothéose d’Homère, 1827, musée du Louvre (Inv. 5417)

 

Homère (en grec ancien Ὅμηρος / Hómêros, « otage » ou « celui qui est obligé de suivre »1) est réputé avoir été un aède (poète) de la fin du VIIIe siècle av. J.-C.

On lui attribue les deux premières œuvres de la littérature occidentale : l’Iliade et l’Odyssée. Il était simplement surnommé « le Poète » (ὁ Ποιητής / ho Poiêtếs) par les Anciens.

Il est encore difficile d’établir aujourd’hui avec certitude si Homère a été un individu historique ou une identité construite, et s’il est bien l’auteur des deux épopées qui lui sont attribuées.:

Cependant plusieurs villes ioniennes :

Chios, Smyrne, Cymé ou encore Colophon

se disputaient l’origine de l’aède et la tradition l’individualisait en répétant qu’Homère était aveugle.

La place d’Homère dans la littérature grecque est tout à fait majeure puisqu’il représente à lui seul le genre épique à cette période :

on lui a attribué

l’Iliade et lOdyssée dès le VIe siècle av. J.-C.,

ainsi que deux poèmes comiques,

-la Batrachomyomachia (littéralement « la bataille des grenouilles et des rats »)

-le Margitès,

 

et les poèmes des Hymnes homériques.

La langue homérique est une langue déjà archaïque au VIIIe siècle av. J.-C. et davantage encore au moment de la fixation du texte, au VIe siècle av. J.-C. : elle est associée à l’emploi de l’hexamètre dactylique.

Sommaire (source Wikipédia)

Biographie

Homère selon les Anciens

170px-William-Adolphe_Bouguereau_%281825-1905%29_-_Homer_and_his_Guide_%281874%29

magnify-clip

Homère et son guide, par William Bouguereau (1874)

 

La tradition veut qu’Homère ait été aveugle. Tout d’abord, l’aède Démodocos, qui apparaît dans l’Odyssée pour chanter des épisodes de la guerre de Troie, est aveugle : la Muse lui a « pris les yeux, mais donné la douceur du chant2 ».

 

Ensuite l’auteur de l’Hymne homérique à Apollon Délien déclare à son propre sujet : « c’est un aveugle, qui réside à Chios la rocailleuse3 ».

 

Le passage est repris par Thucydide, qui le cite comme un passage où Homère parle de lui-même4.*

 

L’image du « barde aveugle » est un lieu commun de la littérature grecque :

 

Un personnage d’un discours de Dion Chrysostome remarque ainsi que :


« tous ces poètes sont aveugles, et croient qu’il serait impossible de devenir un poète autrement » ;

 

Dion répond que les poètes se transmettent cette particularité comme une sorte de maladie des yeux5.

 

De fait, le poète lyrique Xénocrite de Locres est réputé être aveugle de naissance6 ;

 

Achaïos d’Érétrie devient aveugle pour avoir été piqué par des abeilles, symbole des Muses7 ;

 

Stésichore perd la vue parce qu’il a dit du mal d’Hélène de Sparte8

 

 

 

Démocrite s’ôte la vue pour mieux voir9.

 

Tous les poètes grecs ne sont pas aveugles, mais la fréquence avec laquelle la cécité est associée à la poésie pousse à s’interroger. Martin P. Nilsson remarque que :


dans certaines régions slaves, les bardes (qui signifie poète chez les Celtes) sont rituellement qualifiés d’« aveugles »10 : comme le soutient déjà Aristote11, la perte de la vue est supposée stimuler la mémoire.

De plus, la pensée grecque associe très fréquemment cécité et pouvoir divinatoire : les devins :

-Tirésias,

-Ophionée de Messène,

-Événios d’Apollonie ou

-Phinée

 

sont tous privés de la vue.

 

Plus prosaïquement, le métier d’aède est l’un des rares accessibles à un aveugle dans une société comme celle de la Grèce antique12.

 

Du fait des maigres informations dont nous disposons sur Homère, certains ont mis en question son existence même. Cette question remonte à l’Antiquité : selon Sénèque, « c’était la maladie des Grecs de chercher quel était le nombre des rameurs d’Ulysse ; si l’Iliade fut écrite avant l’Odyssée, si ces deux poèmes étaient du même auteur36. »

La « question homérique », comme on l’appelle à l’époque moderne, naît probablement chez l’abbé d’Aubignac37. À rebours de la révérence de ses contemporains pour Homère, il rédige vers 1670 les Conjectures académiques où, non content de critiquer les œuvres homériques, il remet en cause l’existence même du poète. Pour lui, l’Iliade et l’Odyssée ne sont qu’une collection de textes rhapsodiques antérieurs37.

À peu près à la même époque, Richard Bentley estime au détour de ses Remarques sur le Discours de la liberté de penser qu’Homère a bien existé, mais qu’il n’est l’auteur que de chansons et de rhapsodies qui ont été bien plus tard réarrangées sous forme épique37.

Giambattista Vico considère quant à lui qu’Homère n’a jamais existé, mais que l’Iliade et l’Odyssée sont littéralement l’œuvre du peuple grec dans son ensemble38.

Dans ses Prolegomena ad Homerum (1795), Friedrich August Wolf est le premier auteur à émettre l’hypothèse d’un Homère analphabète. Selon lui, le poète a composé ses deux œuvres vers 950 av. J.-C., à une époque où la Grèce ne connaissait pas l’écriture. Les chants dans leur forme primitive sont ensuite transmis de manière orale et par ce biais, évoluent et se développent, jusqu’à leur fixation par la recension de Pisistrate au VIe siècle av. J.-C.39. À partir d’eux se distinguent deux écoles : les unitaristes et les analystes.

 

On a donc pu parler de l’« invention » d’Homère. Pour Martin L. West, le personnage a été inventé par les érudits athéniens du VIe siècle av. J.-C. à partir des revendications d’organisations de rhapsodes tels que les Homérides de Chios, qui prétendaient descendre d’Homère, lui attribuaient les poèmes qu’ils récitaient et racontaient divers épisodes de la vie de leur supposé ancêtre25. Pour Barbara Graziosi, il s’agit plutôt d’un mouvement panhellénique, lié aux représentations des rhapsodes à travers l’ensemble de la Grèce :

qu’il ait existé ou non , le nom d’Homère est devenu un nom fameux

dans toute la Grèce, auquel les rhapsodes pouvaient se référer pour attirer les

foules lors de leurs récitations publiques26.

 

 

Littérature

  • Victor Hugo écrivit à son propos dans William Shakespeare :
  • « Le monde naît, Homère chante. C’est l’oiseau de cette aurore ».
  • Honoré de Balzac le place si haut qu’il écrit55 :
  •  « Doter son pays d’un Homère, n’est-ce pas usurper sur Dieu ? »

  • Homère est à l’origine de la figure du poète aveugle, dont le handicap physique est contrebalancé par son génie poétique.

  •  À ce titre, plusieurs poètes ou écrivains postérieurs fameux ont été rapprochés d’Homère à cause de leur cécité, par exemple
  •  John Milton, auteur de l’épopée Paradise Lost,
  • Filip Višnjić, le chasseur dogon Ogotemmêli

  •  ou plus récemment l’écrivain et poète argentin Jorge Luis Borges.

 

En résumé, l’histoire d’HOMERE, est vraiment des plus curieuses,   A-t-il réellement vécu  ?

Dans l’affirmative est-il vraiment l’auteur de l’Iliade et l’Odyssée  ? ?

Rien n’est moins sûr ! !

l’épopée d’HOMERE est  tout a fait hermétique, elle a cependant traversé des siècles ,  sans qu’on ne sache jamais ce qui s’est passé ! ! !

Si l’on posait la question  :  « qu’évoque pour vous le nom d’HOMERE » beaucoup répondrait : c’est un poète Grec qui a écrit entre autre les deux chef-d’oeuvres  : l’Iliade et l’Odyssée.

 

 

 

FLUX RSS

 

DROLE…………..UNE PERRUCHE TRES BAVARDE et UN CHAT TRES PLACIDE

DROLE..............UNE PERRUCHE TRES BAVARDE et UN CHAT TRES PLACIDE dans INSOLITE

 

Dieu que cette perruche jabote! Monsieur le chat l’écoute placidement même si parfois il s’énerve un peu…On dirait qu’il se fait passer un savon!

Une perruche très bavarde et un chat très placide!  CLIQUEZ SUR LA VIDEO

Découvrez aussi

Chine : des pandas s’éclatent sur leur nouveau toboggan Chine : des pandas s’éclatent sur leur nouveau toboggan
Solidarité : un chien aide un chien Solidarité : un chien aide un chien

Je trouve que les animaux évoluent de jour en jour, alors que les hommes régressent  ! ! !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
FLUX RSS

FRANCOIS ASSELINEAU « Pourquoi l’EUROPE ne peut être autrement que ce qu’elle est » sujet SUPER-INTERESSANT.

Présentation de François Asselineau
 Miniature
Je ne saurais trop insister sur l’intérêt de cette conférence
qui dure  2 h 37, c’est très long, mais c’est très intéressant .

CLIQUEZ SUR Les VIDEOS CI-DESSOUS POUR VISIONNER
 FRANCOIS ASSELINEAU
FRANCOIS ASSELINEAU
Pourquoi l’EUROPE ne peut être
autrement que ce qu’elle est (2 h 37)
FRANCOIS ASSELINEAU
sur l’actualité du moment
ENREGISTRE LE 4/6/2012
(1 h 07)

François ASSELINEAU – Président de l’UPR

François ASSELINEAU - président de l'UPRFrançois ASSELINEAU est né le 14 septembre 1957 à Paris.

Bachelier scientifique mention Très Bien, Diplômé d’HEC Paris en 1980, il a été reçu au concours d’entrée à l’ENA à l’issue de son service national en 1982.

Sorti deuxième de la voie d’administration économique en 1985 (Promotion Léonard de Vinci), il a choisi le grand Corps de l’Inspection générale des finances.

Il a notamment été chargé de mission auprès du Président du Crédit National puis chef du bureau Asie-Océanie à Bercy avant d’être appelé, en 1993, comme conseiller pour les affaires internationales au cabinet de Gérard Longuet, ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur du gouvernement Balladur.

En juin 1995, il devient directeur du cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme, dans le gouvernement Juppé – I, puis en janvier 1996 chargé de mission au cabinet d’Hervé de Charette, ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Juppé – II, où il est en charge de l’Asie, de l’Océanie, de l’Amérique latine et des questions économiques. À ce titre, il prépare sur le fond les voyages du président de la République et du ministre des affaires étrangères, notamment en Chine, au Japon, en Asie du sud-est et en Amérique latine. Il rencontre et participe aux entretiens avec de nombreux dirigeants de la planète, depuis le Pape Jean-Paul II jusqu’à l’Empereur du Japon, et de Nelson Mandela aux chefs d’État brésilien, argentin, saoudien, chinois (Jiang Zemin, Li Peng), vietnamien, indonésien, etc.

Après la dissolution de l’Assemblée Nationale en 1997, il rejoint l’Inspection des finances et se rapproche de Charles Pasqua lorsque celui-ci décide, en janvier 1999, de présenter une liste aux élections européennes de juin pour protester contre la ratification sans référendum du traité d’Amsterdam. Quelques mois plus tard, François Asselineau devient directeur chargé des affaires économiques et internationales au Conseil général des Hauts-de-Seine, présidé par Charles Pasqua, puis son directeur de cabinet de 2000 à 2004. Nicolas Sarkozy, qui devient Président du même Conseil général en avril 2004, l’écarte en le nommant Délégué général à l’intelligence économique à Bercy, poste qui sera vite supprimé parce que ses analyses, bien qu’irréfutables, ne sont pas les bienvenues.

François Asselineau, actuellement Inspecteur général des finances et professeur dans plusieurs écoles de commerce, s’est engagé en politique en 1999, en adhérant pour la première fois à un parti, le Rassemblement pour la France (RPF), dans lequel il espérait retrouver un renouveau du gaullisme. Membre du Bureau National, directeur des études et porte-parole de ce parti, François Asselineau est élu Conseiller de Paris en mars 2001 sur une liste qu’il conduisait dans le XIXe arrondissement (15,8% des voix au second tour, en triangulaire contre le candidat socialiste et contre le candidat RPR-UDF).

Ayant commencé par écrire sous des pseudonymes dans plusieurs revues, analysant avec acuité les raisons pour lesquelles la construction européenne conduit la France dans une impasse politique, économique, sociale et morale d’ampleur historique, il est devenu peu à peu un penseur et un conférencier écouté.

Le 25 mars 2007, jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome, il a décidé de créer un nouveau mouvement politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR), dont le but essentiel est de faire sortir la France des traités européens, sereinement, unilatéralement, démocratiquement et conformément au droit international. Cette rupture décisive – que l’UPR est le seul mouvement à proposer clairement – est la clé pour redonner du sens à notre démocratie et à la République, pour relancer l’économie, protéger nos acquis sociaux, dégager la France de l’Empire qui l’asservit et nous opposer aux dérives guerrières du choc des civilisations. L’UPR invite en conséquence tous les Français de bonne volonté à se rassembler, en mettant provisoirement de côté le clivage droite/centre/gauche, le temps de récupérer, tous ensemble, la plénitude de notre souveraineté et de notre démocratie.

Pour parvenir pour de bon à ce rassemblement de tous les Français sur l’essentiel, l’UPR veille à ne jamais prendre de position qui heurterait la sensibilité et les convictions de tous ceux qui lui font confiance. Conformément à sa Charte fondatrice, l’UPR refuse ainsi de céder aux sirènes des accords électoraux qui la feraient tomber dans l’un des camps. De même, elle refuse de prendre position sur tous les sujets polémiques et secondaires sur lesquels certains s’ingénient à faire s’opposer nos concitoyens, pour mieux leur masquer le fait que le pouvoir de décision, sur ces sujets aussi, leur ont été dérobés.

L’UPR veut refaire de notre pays le porte-parole planétaire de la liberté, de la paix et de la coopération entre les peuples et les nations, en refusant en particulier de procéder à une distinction, suspecte et dangereuse, en fonction de l’appartenance ou non au continent européen.

Marié et père de deux enfants, François Asselineau est aussi un globe-trotter impénitent qui s’est déjà rendu dans 85 pays du monde sur les 5 continents. En particulier passionné d’Asie et d’Océanie, il a vécu au Japon et parle le japonais.

 

 

laissez un commentaire

 

flux rss

Pensées, sincérité, de trois célèbrités de la chanson

A l’écoute de ces trois personnalités  de la chanson, on se rend compte de leur humilité, des sentiments vrais qui les animent, de leur humanisme.

Les troubadours savent parler à notre coeur, ils sont authentiques, ils ne trichent pas , à l’inverse des politiciens ce ne sont pas des cabotins ! ! !

 

Miniature

Brassens parle de Brel, le plus bel hommage.

 

 

Miniature

Georges BRASSENS Jean FERRAT dialogue

 

 

Miniature

Jean FERRAT : extrait de sa dernière interview télé, l’engagement communiste.. 

 

 

Miniature

–Ferrat parle avec jacques Chancel (partie1/2-1976) 

 

 

Miniature

Georges Brassens – Interview Bruxelles 1973

 

 

 

Miniature

Jacques Brel – Interview

 

 

 

 

QU’EN PENSEZ-VOUS  ?

 

 

FLUX RSS

BAMBI A 70 ANS

 WALT  DISNEY  avait raison, pourquoi cacher aux enfants la réalité de la

mort  ?  notre génération a trop voulu épargner aux enfants certaines

situations jugées traumatisantes : le résultat que nous voyons aujourd’hui

n’est pas des plus réussi : cela les a rendu fragiles psychologiquement, ils ne

savent pas lutter contre les obstacles, et se laissent aller à la déprime

facilementIls ont la nostalgie d’un monde de « Bisounours » qui les empêche

souvent d’avancer et de prendre les décisions nécessaires.

 

 

 

Miniature

Bambi 1 – Partie 1.

.

Bambi7

LA FLEUR

Bambi


 

Miniature

Bambi 2 Clip 1 HQ

 

Miniature

Bambi – Part 3

 

 

 

bambi

Disney : Bambi fête ses 70 ans sans sa maman (Photos)

Publié par la rédaction Loisirs,
Dans le dossier Disney

Il y a 70 ans sortait sur grand écran le dessin animé Bambi. Retour sur un classique de Disney qui a marqué plusieurs générations d’enfants.

Le 13 août 1942, Bambi voyait le jour au Royal City Music Hall de Manhattan. Depuis, le petit faon de Walt Disney a bercé et surtout fait pleurer de nombreux enfants. L’histoire de Bambi est tirée du roman de l’auteur australien Felix Salten « Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois ». Après la mort de sa mère, abattue par un chasseur, le petit animal sans défense doit apprendre à survivre dans la forêt. Il rencontre alors Panpan le lapin et Fleur le putois, deux amis qui vont l’aider à découvrir et appréhender son environnement.

A l’époque, le film de Disney avait choqué l’opinion, peu habituée à ce que le créateur de dessins-animés sacrifie des gentils. Pourtant, aucune image ne montre directement la mort de la mère de Bambi à l’écran. Mais la tristesse de l’histoire a ému aux larmes de nombreux enfants et parents. Walt Disney s’est d’ailleurs défendu de son choix, refusant d’édulcorer ou de dédramatiser une réalité qui fait partie de la vie. Un principe suivi plus tard par les studios Disney, qui n’ont pas hésité à faire mourir de gentils personnages tels que la mère du chien Rox en 1981 et plus récemment ,le père de Simba dans le Roi Lion.

Disponible depuis le printemps en édition restaurée DVD et haute définition Blu-Ray, Bambi souffle aujourd’hui ses 70 bougies. Les vacances sont l’occasion idéale pour redécouvrir en famille ce monument du cinéma ! Et pour les fans inconditionnels du héros de Disney, sachez qu’il existe également un coffret qui contient Bambi 2, la suite des aventures du petit faon.

Bambi

 

 

12345...7

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1