Archive pour 6 août, 2012

CHAVELA VARGAS

La chanteuse mexicaine Chavela Vargas, qui a connu une gloire mondiale dans les années 60-70, est morte à l’âge de 93 ans ce dimanche dans un hôpital de Guernavaca, au Mexique, où elle avait été admise il y a une semaine, a annoncé la biographe de l’artiste.

Elle représentait la chanson « ranchera »en général plutôt réservée aux hommes.

L’artiste était revenue d’un séjour en Espagne au cours duquel elle avait présenté un disque, « La Luna Grande », dédié au poète espagnol Federico Garcia Lorca (1898-1936).

Comme Edith Piaf, à laquelle l’a comparée le metteur en scène espagnol Pedro Almodovar, elle avait commencé sa carrière en chantant dans les rues. Dans les années 90, après plusieurs années au cours desquelles elle avait sombré dans l’alcoolisme, Chavela Vargas avait effectué une tournée mondiale, en remplissant notamment l’Olympia de Paris et le Carnegie Hall de New York avec ses anciens succès comme « La Llorona », « Piensa en mi » ou « El ultimo trago ».

 

LA CHANSON  « RANCHERA » EST UN CRI DU COEUR

 

CHAVELA  VARGAS  MET SON AME A NU, et nous crie son

désespoir.

 

ECOUTEZ- LA, son timbre de voix est déchirant….

 

 

 

Miniature

Miniature

Chavela Vargas- La llorona

 

 

 

3 Miniature

Miniature

Chavela Vargas – Piensa en mi

 

 

0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Paroles En El Ultimo Trago

s

Dans cette chanson  » le dernier verre », elle joue une femme saoûle et désespérée par le départ de l’être aimé.

 

 

L’artiste était revenue d’un séjour en Espagne au cours duquel elle avait présenté un disque, « La Luna Grande », dédié au poète espagnol Federico Garcia Lorca (1898-1936).

 L’hommage est parlé et en langue espagnole bien sûr

5 Miniature

Chavela Vargas y su disco-libro Luna Grande

 

 

 

Frederico Garcia Lorca – Petit Poème Infini (1930)

22 Mars 2010 in Garcia Lorca | Tags: , , , , , , ,

CHAVELA VARGAS dans CHANSON« 
« Pero el 2 no ha sido nunca un número
es una angustia y su sombra… »
Pequeño poema infinito

« Mais le 2 n’a jamais été un numéro
Parce qu’il est une angoisse et son ombre… »
Petit Poème Infini
Advertisement
 LAISSER UN COMMENTAIRE

 

 

 

 

FLUX

s

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1