LES DEPUTES DEFENDENT LEURS PRIVILEGES

Le quinquennat de FRANCOIS  HOLLANDE sera-t-il celui de la transparence sur les

frais des députés  ?

 

Rien n’est moins sûr à voir l’accueil réservé à l’amendement du

député centriste CHARLES  DE  COURSON  : 

 

Ses collègues de la commission des finances ont rejeté comme un seul homme,  la

semaine dernière,  sa proposition visant à fiscaliser l’indemnité représentative de

frais de mandat  (IRFM).

 

  Cette indemnité de  6412 € mensuelle doit faire face à des frais divers non pris en charge ou

remboursés par l’assemblée. Elle est distincte de l’indemnité parlementaire ( le

salaire) proprement dite de 7100 € brute mensuelle

 

Aucun controle n’est exercé sur cette indemnité de frais.

 

« Récemment une députée m’ a demandé si elle pouvait financer ses robes

avec l’IRFM » raconte Charles COURSON !!

 

Les révélations du site MEDIAPART  au printemps, selon lesquelles le

député PS  Pascal Terrasse se serait payé des vacances en famille sur son

IRFM  (ce que le député nie), ont fait prendre conscience aux élus que les

choses ne pouvaient rester en l’état.

 

La présidence de l’Assemblée   » réfléchit à une solution qui se situerait entre une

fiscalisation et une justification, pour sortir de la suspicion » 

 

Claude Bartolone devrait ainsi prendre des initiatives « avant la fin de l’année ».

 

AFFAIRE A SUIVRE

 

Source Le Parisien

 

 

Il est à remarquer que tous les députés de droite comme de

gauche, sans exception, ont rejeté l’idée de payer des impôts

sur l’IRFM 

 

Elle est belle la mentalité des élus du peuple En l’occurence, ils

ne parlent pas du symbole de faire payer les riches d’abord, en

toute justice.

 

 

 

demande-t-on aux salariés  s’ils sont d’accord de payer des

impôts sur leurs primes  ?  si toutefois ils en ont  ! ! !

 

 

Ce que coûte le Sénat et la chambre des députés

03 Septembre 2010 Par Philippe WAESELYNCK

On discute beaucoup de M Eric Woerth. Pourquoi ne parle t-on pas des sénateurs et des députés et de leur train de vie somptueux.

Les députés sont raisonnables. D’un côté ils dépensent 280 millions d’euros pour leurs indemnités, frais de représentation, ainsi que 156 millions de frais de personnel, et encore cela concerne l’année 2007. AU total, quand on divise par 577, le nombre de députés, cela nous coûte 755 600 euros par député…..Les députés ne paient pas d’impôt, sauf s’ils ne dépensent pas leur indemnité représentative de Frais de Mandat de 6329 euros, dont on se demande à quoi elle sert, car tous leurs frais et même au delà sont déjà payés par l’assemblée nationale( transport, informatique, 4 téléphones, timbres, carte SNCF en 1°……). Ils disposent également d’une enveloppe de 9021 euros pour payer des collaborateurs, qui dans la pratique sont des membres de leur entourage ou de la famille…..Pourquoi ne sont-ils pas soumis à l’impôt? Que dire de leur indemnité de 6000 euros pendant 5 ans s’ils ne sont pas réélus?

Les 24 hauts fonctionnaires les mieux payés de l’Assemblée reçoivent une rémunération brute annuelle de 213.000 € soit 17750 euros brut par mois….

 

Les sénateurs font beaucoup mieux. Le Sénat dépense 343 millions d’impôts et se compose de 343 sénateurs, chaque sénateur nous coute 1 million d’euros par an……

Et ce n’est pas tout. Alors que la loi oblige le Sénat à donner ses comptes à la cour des comptes, les sénateurs continuent à ne pas les donner et à conserver des sommes énormes pour leur caisse de retraite. Le Sénat dispose de 1,5 milliard d’euros……

On croit rêver lorsque l’on entend les sénateurs dire que l’état doit réduire son train de vie….

Les sénateurs à la retraite mènent une belle vie: Pour la retraite, en 2007, la caisse de retraite des sénateurs a versé en 2007 24 millions d’euros. Il y a 1,7 retraité par cotisant. On a donc à peu près 583 sénateurs à la retraite et quand on divise 24 millions par 583, cela donne à peu près 41000 euros. Un sénateur à la retraite coute donc à peu près 41000 euros.

Indéniablement, si on mettait tous les sénateurs à la retraite, ils nous couteraient beaucoup moins cher.

 

Je ne parlerai pas des 170 millions dépensés pendant 6 mois pour la présidence de la France au niveau de l’Europe.

Jusques à quand ces sénateurs, ces députés, qui votent les lois continueront-ils à dépenser de manière inconsidérée nos impôts et notre richesse?

 

Enfin, il existe une commission chargée des comptes de campagne présidentielle. Elle est composée de 9 magistrats nommés par le conseil d’état, la cour de cassation et le conseil constitutionnel n’ont pas l’air de regarder de manière approfondie les comptes et les recettes des partis politiques. Il suffit de voir l’histoire d’Eric Woerth et de son prêt de 6500 euros ou il fait de fausses déclarations

 

 

 

 

FLUX  RSS

 

 

 

 

 

 

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1