LA DETTE DE LA GRECE A PROVOQUE LA CHUTE DES PAYS DE LA ZONE EURO

La balance courante de la Grèce, qui était déficitaire déjà de l’ordre de 7

% du PIB au moment de l’entrée du pays dans l’euro, s’est effondrée à

partir de 2004, atteignant 15 % du PIB en 2007.

 

Puis elle a continué sur sa lancée, sans jamais rien changer a sa

gouvernance , en fraudant tous azymuts, sans retenue  !

 

Et maintenant elle se sent offusquée des déclarations de  CHRISTINE

LAGARDE.

 

Ne se sent-elle pas humiliée, la GRECE ,de ne pas rembourser ce qu’elle

doit, plongeant les autres Pays de la zône EURO dans un marasme

inextricable ? ?


 

selon  » www.atlantico.fr «    :

 

la dette publique grecque détenue par les banques grecques atteint 55 milliards d’euros. Ces banques ont été un relais puissant de transmission de la crise à l’ensemble de l’Europe.

Alors les marchés sont sortis de leur aveuglement. Le feu qui couvait dans le mégot a enflammé les broussailles environnantes, puis s’est propagé à toute la forêt des dettes européennes devant les pompiers impuissants. Il faut dire que les pompiers européens ont ceci de particulier qu’ils ne coopèrent pas. Ils n’ont pas les mêmes idées sur la manière de maîtriser le feu. Ils pensent qu’il revient aux habitants les plus directement menacés par l’incendie de faire la preuve qu’ils peuvent éteindre le feu eux-mêmes. Ils se contentent de fournir du matériel le plus chichement possible. C’est ainsi que la crise des dettes publiques européennes s’est propagée de pays à pays.


 

 

 

FLUX RSS

 

 

nouvel6ordre6mondial6danger |
Lapremiereclasseucao |
La debrouille solidaire |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Isabellule
| Animateur2011
| Collegederosso1